Retour sur la 1ère édition des Assises européennes du journalisme

Montage photos bruxelles 2022

La 1ère édition des Assises européennes du Journalisme a rassemblé à Bruxelles plus de 800 journalistes, universitaires, étudiant·es et  professionnel·les des médias des 27 pays européens et d’une dizaine de pays du voisinage Sud et Est de l’Union européenne du 23 au 25 novembre 2022 afin de débattre ensemble de ce qui les rassemble et les distingue dans leurs valeurs et leurs pratiques.

Tous les pays membres de l’Union européenne étaient représentés ainsi que plus d’une dizaine de pays de son voisinage du Sud et de l’Est lors des Assises européennes du Journalisme à Bruxelles. Cette 1ère édition était placée sous la présidence d’honneur de Jean-Marie Cavada, président de l’OGC Presse et de l’Institut des Droits Fondamentaux Numériques (IFDRights). Cette édition a permis d’aborder la question des menaces envers les journalistes et les médias dans l’espace européen, celle du lien entre les médias et les Gafam, la lutte contre le cyberharcèlement, la question des migrations vers l’Europe et la couverture médiatique de la crise migratoire. Ces Assises ont permis aussi de présenter des initiatives pour regagner la confiance des publics – avec une composante forte sur l’éducation aux médias et à l’information – et les nouvelles tendances du journalisme européen.

Maja Sever FEJ
Maja Sever, présidente de la FEJ © Marie Jansen pour @LesAssises

Pour Maja Sever, présidente de la Fédération européenne des journalistes, cette 1ère édition était un événement « important et fédérateur » qui constitue un «moment unique»: il permet «l’échange entre les journalistes à l’échelle européenne» et aussi d’être au «contact d’étudiant.es et d’universitaires de différents pays ».

Le Media Freedom Act comme fil rouge

Vera Jourova
Vera Jourova, vice-présidente de la Commission européenne chargée des Valeurs et de la Transparence © Marie Jansen pour @LesAssises

Le règlement européen pour la liberté des médias (European Media Freedom Act) était au centre des débats et des ateliers. Présente aux Assises, Vera Jourova, la vice-présidente de la Commission européenne chargée des Valeurs et de la Transparence, qui a proposé le texte en octobre 2022, a déclaré à ce titre que « la corrélation entre la montée de la désinformation et la chute de confiance en les médias au sein de l’Union européenne est très dangereuse. Au niveau européen, nous ne sommes pas équipés pour garantir l’indépendance des médias. Le European Media Freedom Act est le premier moment dans l’histoire européenne où nous osons légiférer notre espace médiatique ».

Dans leur Appel publié le 25 novembre 2022, les participant.es des premières Assises européennes du journalisme se sont engagé.es à être « particulièrement vigilant.es » tout au long du processus de ratification.

Le travail des journalistes en Ukraine à l’honneur

Cette première édition a consacré une soirée spéciale au journalisme en Ukraine lors de laquelle a été diffusée en avant-première l’enquête de Reporters sans frontières sur la mort du photojournaliste Maks Levin. Cette soirée a été l’occasion de rassembler plus de 200 personnes pour débattre et exposer les enjeux du journalisme de guerre et du rôle du photojournalisme et des images en temps de conflit. Le moment de silence respecté par tous les participant.es lors de la diffusion des photos #OntheFrontlinesofTruth aura marqué cette soirée et montré le profond respect pour le travail de ces journalistes qui nous informent sur le conflit entre la Russie et l’Ukraine depuis près d’un an.

Journalisme et migrations : un temps fort d’échange et d’interculturalité

Parmi les participant·es, une cinquantaine de journalistes des pays du voisinage Sud et Est de l’Union européenne ont pu témoigner et échanger sur leurs pratiques journalistiques.  Dans son témoignage, Manar Rachwani, journaliste syrien et chercheur sur ces questions, a souligné que « l’intérêt médiatique européen envers les pays du voisinage du Sud de l’Europe est saisonnier et dépend de l’afflux des réfugiés à ses portes. Le traitement de la question des migrations est souvent instrumentalisé politiquement et c’est un point de vigilance dont les journalistes doivent être conscient·es ».

Cette première édition a été co-organisée par Journalisme & Citoyenneté et l’IHECS et a rassemblé près de quarante organisations. Le concours de l’Union Européenne a permis à une cinquantaine de journalistes du monde arabe d’assister aux différents débats. Suite à cette première édition, le Constructive Institute (Danemark), a lancé une masterclass sur le journalisme constructif pour les journalistes et les professionnel.les des médias.

La 1ère édition en images

La 1ère édition en chiffres

Un édition dynamisante:

  • La vaste majorité des participant·es (85%) a assisté aux Assises en présentiel
  • La qualité des débats est évaluée à une moyenne de 4 sur 5 par les participant·es
  • Le respect de la dimension européenne évalué à une moyenne de 4 sur 5 par les participant·es
  • Les participant·es se sont plutôt senti·es inspiré·es en sortant de la 1ère édition des Assises européennes du Journalisme

Un édition placée sous le signe de l’inclusion et la diversité :

  • 60% des personnes qui ont assisté à la 1ère édition sont des femmes, particulièrement actives dans le domaine du journalisme et de l’éducation aux médias. La parité a par ailleurs été respectée dans les interventions avec 51% des femmes et 49% d’hommes.
  • Les 27 pays européens étaient représentés parmi les participant·es. Au sein des débats, 20 pays de l’Union européenne étaient représentés et 5 pays de son voisinage du Sud et de l’Est.

Plus d’infos: 

Le fil de Bruxelles

À vous de Voter

Afin d’honorer les photographes de presse et leur travail quotidien au service de l’information de qualité, l’association Journalisme & Citoyenneté -organisatrice des Assises du journalisme de Tours, Tunis et Bruxelles- crée le Prix du public de la photo de presse….