Études

Identifier les défis, les perspectives et les besoins des journalistes du Sud de la méditerranée

En 2018, la première édition des Assises internationales du journalisme de Tunis avait rassemblé près de 800 journalistes du monde arabe, d’Europe et d’Afrique. Elle avait notamment permis d’échanger et de débattre sur les besoins et les attentes en matière d’appuis et de partenariats en faveur des journalistes du Sud de la Méditerranée.

Ce grand rassemblement avait suscité beaucoup d’enthousiasme et d’espoirs pour nombre de journalistes d’Afrique du Nord, du Proche-Orient et d’Afrique Sub-saharienne. Malgré les difficultés économiques rencontrées par de nombreux médias dans un contexte de prolifération des fausses informations et de défiance envers les journalistes, il apparaissait qu’un monde médiatique renouvelé était possible. Plus proche des préoccupations citoyennes, plus adapté aux nouveaux modes de consommation de l’information.

C’est à la suite de cet évènement fondateur qu’a émergé l’idée de lancer une initiative visant à stimuler les échanges et la réflexion entre les journalistes, les bailleurs de fonds et les organisations chargées d’appuyer le développement des médias pour penser et construire le monde des médias de demain au Sud de la Méditerranée. Ainsi est né le programme Sahafa Med.

bouleversements économiques, politiques ou sociaux. Et impacter au passage, sur de nombreux plans, les médias et les journalistes.

Plus proche de nous, les attaques du 7 octobre 2023 et leurs conséquences sur la population de Gaza constituent un choc géopolitique majeur et une véritable déflagration pour les médias.

Depuis ces attaques, plus de 60 journalistes ont perdu la vie à Gaza et le monde des médias paye un très lourd tribut en accomplissant son devoir d’information du public.

L’information des opinions du monde arabe et du monde entier sur le conflit est en effet un enjeu majeur, d’autant plus que les manipulations des faits et les fausses informations pullulent, en particulier sur les réseaux sociaux.

L’objectif initial de Sahafa Med visait à ouvrir le dialogue avec la société civile du Sud de la Méditerranée sur ses attentes en termes d’information et de promouvoir le soutien à la liberté d’expression et aux médias indépendants en tant que priorité pour les agendas des bailleurs de fonds dans la région.

Aujourd’hui, après les années COVID et dans un contexte de crise majeure au Proche-Orient, il apparaît que ce dialogue entre les médias et les organisations chargées d’appuyer leur développement, du Nord comme du Sud de la Méditerranée, est encore plus important qu’en 2019 et 2020 lorsque Sahafa Med a été pensé.

Aussi, malgré les incompréhensions, malgré les obstacles, en dépit des difficultés, Sahafa Med poursuivra, au cours des prochains mois, son objectif initial. Car c’est bien par le dialogue que de nouvelles bases de coopération pourront être imaginées au service des journalistes, pour penser et construire collectivement des médias meilleurs et regagner la confiance des citoyennes et des citoyens.

Dans ce contexte, cette étude, finalisée en septembre 2023, permet de faire un état des lieux de la situation des médias et du journalisme dans les différents pays de la région afin de dégager des perspectives et des pistes d’actions pour promouvoir et faire vivre, à travers des médias indépendants, un journalisme libre au service de la société et de l’intérêt général. Elle vise également à améliorer l’adéquation entre les besoins des journalistes et les programmes proposés par les bailleurs de fonds et organisations chargées du développement des médias.

Basée sur des éléments collectés entre 2021 et 2023 à travers de multiples rencontres (Assises de Tours, Bruxelles et Tunis, des « consultations » nationales et régionales, des réunions ad-hoc, des dizaines d’entretiens individuels…), cette étude est constituée d’une analyse régionale de la situation des médias et du journalisme dans la région, de « chapitres-pays » et de recommandations visant à pérenniser et renforcer l’efficacité des programmes et projets de soutien mis en œuvre au bénéfice des journalistes du Sud de la Méditerranée.

Au cours des prochains mois, ces recommandations seront revues et ajustées. De nouvelles plateformes de dialogue et des consultations seront organisées pour prendre en compte les bouleversements en cours.

Bailleur de fonds, organisation de développement médias ? Si vous souhaitez recevoir l’étude complète, merci de nous envoyer une demande en présentant votre organisation et vos fonctions à [email protected]

À vous de Voter

Afin d’honorer les photographes de presse et leur travail quotidien au service de l’information de qualité, l’association Journalisme & Citoyenneté -organisatrice des Assises du journalisme de Tours, Tunis et Bruxelles- crée le Prix du public de la photo de presse….